Point Info Vignoble du 04 Août 2022

Au vignoble…

La véraison avance bien, voir très bien, mais cela semble tout à fait normal avec les conditions météo que nous connaissons depuis maintenant plus d’un mois : Du soleil, encore du soleil et encore et encore du soleil… La vigne produit du sucre et la maturité avance très vite… Nous sommes sur une avance de plus de 15 jours à taux de sucre équivalent sur les normales observées…  Et il est donc temps de se préparer sérieusement au top départ…

Il est temps de commencer de réfléchir à une éventuelle date de vendange… 

Et pour cela, pas d’approximation, les vignerons se basent sur des faits et leurs connaissances du vignoble… Pour les faits, c’est assez simple : Nous commençons toujours par réaliser des analyses de baies et grappes. On complète avec une dégustation de baies qui apportent plein d’informations importantes… Et enfin, la connaissance des parcelles, en rapport bien entendu avec les particularités du millésime en cours, affinent nos convictions… Mais laissons Renaud vous expliquer tout cela dans cette petite vidéo

Prélèvement de baies ou de grappes ?…  C’est purement une histoire de statistiques et de représentativité… Sur nos vignobles, le prélèvement de 200 baies restent la méthode la plus « convaincante », la proche de la réalité. Les vignerons prélèvent donc 200 baies, pressent et le jus est ensuite analysé dans notre laboratoire. Cela prend du temps, mais c’est la base de toute la réflexion qui va suivre pour décider au mieux des dates de vendanges, et profiter de tout ce que peut offrir le millésime… …

Focus sur la dégustation de baie…

La dégustation des baies permet de compléter les informations mesurées telles que le taux de sucre et l’acidité… Pour faire simple, on distingue deux maturités :

– la maturité technologique, qui correspond au taux de sucre souhaité pour chaque appellation (pour simplifier…),

– la maturité phénolique, qui correspond à la maturité des peaux et pépins… Cette maturité permet d’apprécier les tanins. Elle est surtout importante pour les Rouges…

Quel intérêt ?

Il faut raisonner sur les 3 parties de la baies : la pulpe, la pellicule et les pépins…

– la pulpe : lors de l’avancée de la maturité, la pulpe (l’intérieur de la baie) se liquéfie et devient moins gélatineuse. L’acidité diminue et le taux de sucre augmente. Se développe alors tout un complexe aromatique puisqu’au tout début de la maturité, cette pulpe est très aqueuse sans arômes prononcés…

– la pellicule (peau de la baie de raisin) : Elle s’affine au fur et à mesure de la maturité, devenant de moins en moins épaisse donc. La couleur (notamment pour les Rouges) se libère alors plus facilement, et les arômes évoluent du végétal vers le fruit frais puis le fruit mûr…

– les pépins : Ils changent de couleur (passent du vert au marron), et ils évoluent du végétal vers un goût de noisette. Gustativement, ils seront de moins en moins asséchants en bouche, on dit que leur agressivité diminue…

En conclusion : le taux de sucre, c’est bien, mais c’est largement insuffisant !

Comment se présente ce millésime 2022 ?…

Bien, et même très bien… Point de Botrytis à l’horizon, une maturité qui cavale… Le point d’attention sera cette fameuse maturité phénolique. Car si une année « normale », la nature étant bien faite, les deux maturités (technologique et phénolique) sont en « osmose », pour ce millésime 2022, le taux de sucre augmentant très rapidement, il faudra être patient, et encore patient pour attendre également cette maturité peaux et pépins, puisque comme nous l’avons vu, elle est INDISPENSABLE !

N’oubliez pas de donner votre avis en répondant à la petite enquête sur notre Point Info Vignoble. 6 questions, pas moins pas plus… moins de 2 min montre en main !

Publicité
Point Info Vignoble du 04 Août 2022

Point Info Vignoble du 08 Juillet 2022

La vigne…

La vigne avance bien, très très bien même, et ce malgré les conditions exceptionnelles que nous rencontrons (soleil, quasi absence de pluies…). La vigne prouve une nouvelle fois qu’elle est capable de s’habituer… Car oui, plus besoin de prouver que chaque millésime est bien différent d’une année sur l’autre et que le Vigneron ne s’ennuie jamais… Les fortes températures connues au cours du mois de juin (il valait mieux rester à l’ombre comme nos amis les coccinelles…) couplées à un déficit hydrique précoce et important poussent la vigne et les vignerons dans leurs retranchements…

Concrètement, la vigne arrive au stade début véraison, qui est un stade très important dans la vie du Vigneron, car annonçant que les vendanges se rapprochent. Mais la véraison, c’est quoi exactement ? La véraison est un stade qui annonce le début de la maturité des baies. Pour les cépages rouges, visuellement, la coloration des baies de Syrah commence faisant place à une palette de couleurs au sein des grappes qui laisse rêveur… En parallèle, les sucres s’accumulent, les acides organiques se dégradent (sous l’effet du soleil), … Jusqu’aux vendanges où il faudra bien sûr attendre la maturité des peaux et pépins pour l’équilibre parfait de ce millésime.  Il faut donc attendre encore un peu sous le chant des cigales que ce millésime 2022 se crée au gré de la météo…

Véraison, quel mot « barbare »…. Saviez vous que le mot Véraison vient du verbe Vérir (ou Verrir), qui signifiait en ancien français « mûrir ». Par ancien français, on parle bien du Moyen-Âge… signe que la vigne a vraiment toujours fait partie de notre histoire… 

Précocité du millésime…

Comme chaque année, la question revient et revient toujours pour essayer de positionner les millésimes les uns par rapport aux autres en terme de précocité. Le stade Début Véraison est un stade très visuel permettant d’avoir des données fiables…

Concrètement, 2022 présente au jour d’aujourd’hui 10 jours d’avance sur les moyennes observées depuis 1989

Remarque importante, ce graphique permet de voir clairement qu’il y a quand même un effet bien visible du réchauffement climatique ces dernières années dans la vie du Vigneron, avec une date de Début Véraison qui tend à être de plus en plus précoce…

Nouveau jeu des pronostics ? Sur l’Hermitage, on compte habituellement 60 jours entre le début véraison et les Vendanges. Si le climat ne nous joue pas à nouveau des tours, les vendanges 2022 commenceraient dont tout début Septembre… On prend les paris ? Quelques Blancs pourraient commencer fin Août, tout comme des Crozes-Hermitage et Saint-Joseph Rouges…

Au vignoble…

Cette ambiance estivale n’empêche pas le vigneron de travailler au vignoble… Les attachages et derniers épillonnages (quand on enlève quelques feuilles au niveau de la zone des grappes) se terminent. Commence actuellement une opération TRES importante : L’éclaircissage (ou Vendanges en vert). Ce travail très qualitatif permet de couper les grappes en trop que Dame Nature nous a donné, afin d’ajuster au mieux le potentiel qualitatif de chaque parcelle. Tout est question d’équilibre et de connaissance des parcelles. Ce travail est Obligatoire pour tirer le meilleur du millésime 2022…

N’oubliez pas de donner votre avis en répondant à la petite enquête sur notre Point Info Vignoble. 6 questions, pas moins pas plus… moins de 2 min montre en main !

Point Info Vignoble du 08 Juillet 2022

Point Info Vignoble du 26 septembre – Special vendanges !

cave-logo

Nos vendanges…

Déjà une vingtaine de jours de vendanges sur nos différentes appellations. Commencées le 02 septembre sur nos Saint-Péray effervescents, elles se poursuivent depuis sur nos Blancs et Rouges des 5 appellations (Hermitage, Crozes-Hermitage, Saint-Joseph, Cornas et Saint-Péray) et de nos Vins de Pays. Concernant les effervescents, Pierre-Edouard vous explique tout cela dans la vidéo ci-dessous !pec Lire la suite « Point Info Vignoble du 26 septembre – Special vendanges ! »

Point Info Vignoble du 26 septembre – Special vendanges !